«Je ne savais pas ce qui se passait»

L’homme qui a passé cinq heures en cellule après qu’une adolescente eut fait une fausse déclaration de tentative d’enlèvement veut laver sa réputation et obtenir réparation.

Glenn Baribeau affirme être resté profondément marqué par les événements du 14 mai. Cette journée-là, une adolescente de 13 ans déclarait avoir été victime d’une tentative d’enlèvement au Café Tudor, rue Champlain. L’affaire a connu un dénouement rocambolesque lorsque, neuf jours plus tard, l’adolescente a admis avoir tout inventé.

Le « témoin important » arrêté par la police, Glenn Baribeau, raconte avoir passé « un dimanche d’enfer ». Celui qui habite « depuis toujours » sa maison du secteur de Cap-Blanc, à Québec, a été détenu pendant près de sept heures.

M. Baribeau et sa mère de 78 ans, dont il s’occupe et qui vit avec lui, réclament 69 000 $ à l’adolescente et à son père, Vincent Roy.

L’homme de 55 ans revenait tout juste chez lui après une visite au dépanneur, à vélo, lorsqu’il a été arrêté. Au lieu de le faire monter dans la voiture de police qui se trouvait devant sa maison, on l’a conduit vers une autopatrouille plus loin, au pied de l’escalier. Il a ainsi défilé devant une cinquantaine de personnes et les médias.

views : 38 | images : 1 | Bookmark and Share


Enter your comment below